La forêt française


 --- Évolution au fil du temps ---

2 périodes s'opposent totalement :

Phase n°1 : Une diminution constante des surfaces boisées jusqu'à la fin du XVIIIème siècle:

  • • Depuis l'antiquité et principalement au moyen-âge, l'homme intervient dans la disposition et la composition des forêts; il défriche massivement les zones boisées et fait reculer la forêt au profit de la terre labourée, à la seule exception des montagnes.
  • • La population augmentant, le bois est de plus en plus utilisé pour les besoins des constructions et du chauffage, en l'absence de tout autre combustible. N'oublions pas que nos campagnes des XIIème et XIIIème siècles comptaient 3 fois plus d'habitants qu'aux Xème et XIème siècles et que l'on ne connaissait pas encore les engrais.
  • • Du XVIème au XVIIIème siècle, la forêt est littéralement surexploitée entraînant une diminution de 25% à 35% de la surface forestière et une disparition des futaies au profit des taillis.
  • • Au XVIIIème siècle, on commence en Europe à manquer de bois ce qui entraîne une réflexion sur la protection et la gestion des forêts.

Phase n°2: Une progression depuis le début du XIXème siècle:

  • • Début du XIXème siècle, la forêt française est au plus bas de son histoire et Napoléon Ier qui souhaite établir la puissance économique et militaire de la France définit une nouvelle politique de gestion forestière et en 1801 il rétablit l'administration des eaux et forêts épaulée par la création de l'école nationale des eaux et forêts de Nancy.
  • • Napoléon III fait reboiser la Sologne ainsi que le littoral du sud-ouest pour fixer les dunes.
  • • Le code forestier de 1827 créé par Charles X a pour objectifs de reconstituer et protéger la forêt nationale séparée en 3 entités:
    • (E1) Les anciennes forêts royales devenues domaniales.
    • (E2) Les bois communaux qui passent sous tutelle de l'administration et dépendent du régime forestier.
    • (E3) Les propriétaires dont le défrichement de leur forêt devient soumis à autorisation.
  • • Création des premières écoles de sylviculture et début d'élaboration de plans d'exploitation rationnelle des forêts avec les premiers reboisements.
  • • Le XIXème siècle voit l'arrivée du charbon comme combustible, l'utilisation des forêts se concentrant vers le bois d'oeuvre.
  • • La loi Sérot de 1930 réduit les droits de mutation des biens forestiers.
  • • Le FFN (Fonds Forestier National) est créé au lendemain de la seconde guerre mondiale, en 1946, pour reconstituer la forêt; plus de 2 millions d'hectares de boisement seront ainsi financés jusqu'en l'an 2000, date de sa suppression.
  • • En 1964 est créé l'Office National des Forêts qui remplace l'administration des eaux et forêts.
  • • La surface boisée de la France métropolitaine progresse donc depuis 1820 pour atteindre aujourd'hui une surface de 17 millions d'hectares représentant 27% de la surface du territoire, l'essentiel (91%) étant constitué de forêts, le reste de peupliers, bosquets ou arbres isolés. Le graphique ci-dessous montre son évolution au fil des siècles, les ordonnées étant en pourcentage de surface boisée par rapport à la totalité de la surface du territoire. L'abandon de terres agricoles contribue à sa progression actuelle et il en sera sans doute encore de même dans les années à venir.

Evolution de la surface boisée au fil des siècles


Quelques dates importantes :

  • • An 900: Début des défrichements médiévaux (qui se poursuivront jusqu'à la fin du XIIIème siècle).
  • 1219: Première ordonnance royale forestière connue.
  • 1291: Création des maîtres des eaux et forêts par Philippe Le Bel.
  • 1346: Ordonnance de Brunnoy (Philippe VI de Valois). Il aborde les problèmes techniques de la gestion et parle de la "possibilité" des forêts.
  • 1518: Premières interdictions de défricher.
  • 1597: Durcissement de la réglementation (Henri IV).
  • 1661-1669: Colbert mène la "Grande Réformation des forêts du royaume".
  • 1789: Révolution française: les forêts royales et ecclésiastiques deviennent les forêts domaniales.
  • 1804: Promulgation du code civil (modification du régime des successions).
  • 1824: Création de l'école nationale des eaux et forêts.
  • 1827: Promulgation du code forestier.
  • 1865-1895: Reboisements du second empire (montagnes et Landes de Gascogne).
  • 1946: Création du Fonds Forestier National (aides au reboisement), supprimé en 1999.
  • 1963: Loi du 6 août. Création du Centre Régional de la Propriété Forestière.
  • 1964: Création de l'Office National des Forêts.
  • 1985: Loi du 4 décembre relative à la gestion, la valorisation et la protection de la forêt.
  • 1986: Premières directives de la CEE relatives au domaine forestier.
  • 2001: Loi d'orientation du 9 juillet sur la forêt.

 

 --- Répartition géographique ---


Surtout boisée dans l'Est et le Sud, la France métropolitaine l'est moins dans l'Ouest et le Nord ou l'agriculture conserve encore une part importante.

 

Les départements les plus boisés sont les Landes (65%), le Var (63%) et les Vosges (54%).

 

 --- Composition de la forêt française ---

  • • Les 2 tiers de la surface boisée le sont par des feuillus (chêne pédonculé, chêne rouvre, hêtre, chêne pubescent, châtaignier, frêne, charme, bouleau, ....).
  • • Le tiers restant l'est par les résineux (pin maritime, pin sylvestre, épicéa commun, sapin pectiné, douglas, pin d'Alep, pin noir d'Autriche, pin laricio, ....).

 --- Structure de la forêt métropolitaine ---

  Type de structure

Pourcentage

Feuillus Futaie sur taillis

26%

Futaie simple  

22%

Taillis simple

16%

Résineux Futaie simple

31%

Futaie sur taillis

5%


 --- Stock de bois sur pied ---

  • • On estime à 2 milliards de mètres cube de bois sur pied (partagés entre 60% de feuillus contre 40% de résineux) l'ensemble des bois sur pied, ce qui représente un volume moyen de 130 m3/ha.
  • • L'ensemble s'accroît de 75 millions de m3/an et toute cette production biologique de la forêt n'est pas totalement exploitée à cause de raisons diverses telles que la difficulté d'accès en zones montagneuses et du respect de certains sites.
  • • Seuls 55 millions de mètres cube par an sont finalement récoltés pour les besoins économiques

 --- Départements et territoires d'Outre Mer ---

La Guyane, la Guadeloupe, la Martinique ainsi que la Réunion sont constituées de forêts d'une grande diversité biologique mais ne donnent lieu qu'à des récoltes limitées même si l'ONF gère 8 millions d'hectares en Guyane et 150000 hectares dans les Départements d'Outre Mer.

  • La Guyane française:

    Ce département français depuis 1946, coincé entre le Surinam, le Brésil et l'océan atlantique compte 91.000 km² presque exclusivement constitués par la forêt équatoriale. 95% du département, soit environ 8 millions d'hectares sont exploités à hauteur de 30%, à cause de conditions difficiles et onéreuses, en particulier à cause d'un réseau routier nettement insuffisant. La quantité de bois exploité à l'hectare est donc très faible et ce département produit 100.000 m3/an de grumes.

  • Guadeloupe, Martinique et Réunion:

    A l'origine très boisés, ces départements ont fait l'objet d'un déboisement et d'un défrichement pour laisser la place à l'agriculture, la partie forestière ne demeurant qu'en des endroits difficiles comme les seuls versants des montagnes. On ne pourra pas véritablement parler d'exploitation forestière mais plutôt de cueillette, tant les prélèvements sont faibles



 --- Qui possède la forêt française ? ---

Plusieurs types d'entités coexistent dans la possession des forêts françaises.

Mode de propriété Surface (en millions d'hectares)
Propriétaires privés 10
État 4,4
Collectivités locales 2,6
Total 17

  • Les forêts privées:

    La forêt française est très morcelée et compte quelques 4 millions de propriétaires privés dont seul le tiers possède plus d'un hectare; la surface moyenne étant de 7 hectares/propriétaire.

    Répartition des forêts par catégorie de surfaces

  • L'état:
  • Les forêts de l'état sont grandes en majorité (la moitié dépassent les 500 ha) et sont constituées pour 40% d'anciens domaines royaux et pour 20% de forêts abbatiales. C'est l'Office National des Forêts gère les forêts de l'état.

  • • Les collectivités publiques et autres établissements que l'état:

    L'Office National des Forêts est également chargé de gérer les forêts des collectivités publiques qui regroupent:

    • • Les forêts communales.
    • • Les forêts départementales.
    • • Les forêts sectionnales (sections de communes).
    • • Les forêts appartenant à des établissements publics (hôpitaux, caisses d'épargne, caisses de retraite, ...)